Textes de Josette VERGNE

 

ARC-EN-CIEL

Sur le balcon du ciel, j'ai rêvé l'arc-en-ciel
Un matin de sommeil, rue de la Jouvencelle
L'ondée torrentielle, venait du lointain Sahel
Giboulée irréelle sur un sol roux de miel.

ROUGE
Sombre carmin, haut dôme de coquelicot
sentier semé de fleurs pourpres pour angelots
Vie riche et chaleureuse de cette teinte rouge
Qui guérit tous les maux et les cris de rage.

ORANGE
Orbe orangé, témoin de feu d'un jour d'été
Foyer chatoyant qui brûle toute la portée
Des couleurs tannées chevauchées en nuancier
Ocre couché sur anthracite gris tourmenté.

JAUNE
Soleil dans l'ébène sur fond de nuit d'orage
Or de l'anneau contre la colère du ciel en rage
Collier de perles mimosa sur l'horizon de terre
Des champs de colza, la paix dans la guerre.

VERT
Émeraude de nos espoirs, illumine le temps
Jade des astres infinis, nature au printemps
Envolée de feuilles vert tendre chlorophyllée
Jaune et bleu les primaires sont emmêlées 

BLEU
Chemin céruléen jeté entre le ciel et la terre 
Bordé de myosotis , message de l'outremer
Pont flottant dans le ciel des jours pluvieux
Symbole de renouveaux aux rois chanceux

VIOLET
Arche indigo , songe parme au ton chaud
Pont de zinzolin sur nuage de fer sans défaut 
Améthyste fondante aux doux reflets byzantin 
S'écrit en cercle mauve sur un ciel gris de lin.

Phénomène naturel vu par le monde entier
Drapeau aux couleurs universelles pour rallier
Les ardents pacifistes et toutes les diversités
Un symbole de paix, de joie et de félicité.

 

Josette Vergne

Espace temps

Le charmeur de serpents

 

Sur son tapis jaune et rouge
Le joueur au son de son pungi
Charme la femme qui bouge
Arquant son dos à la note si

Du pied il marque le tempo
Deux corps ondulent lentement
Nues elles courbent le bas du dos
Au son envoûtant de l'instrument

Plus rien n’existe que ce tableau 
Tout près du serpent vert enroulé
Les danseuses ignorent les badauds
La porte ouverte sur mont chapelé.

Josette Vergne

Charmeur de femmes bis

La revanche d'Eve

 

Et si le diable était une simple femme
Elle marcherait pour toi seul sur les flammes
elle ferait rugir des océans de lave
Pour que tu sois juste un jour son esclave
Et si le diable était une simple femme
Elle se damnerait pour obtenir ton âme
Elle brûlerait toutes les ailes des anges
Rien que pour recevoir de toi des louanges
Et si le diable était une simple femme
tu quitterais le paradis à la rame.

Josette Vergne

La Revanche d'Eve

Méditation

 

TIBET

Un pays, qui s'étiole et
survit en exil,
Peuple paisible qui lutte par
la prière
La sagesse et la paix sont ses
bannières,
Où les enfants franchissent des contrées hostiles
Pour apprendre de leurs ancêtres la
culture.
A des adolescents hier immolés
par le feu
Le mal oriental oppose
ses armures
De la stratégie, des profits, il
fait un jeu
Emprisonnant tous les sages et
les écrivains
Censure la parole et les mots
en vain
Le murmure va s'amplifiant dans le
monde
Qui découvre ce voyage de la
tolérance
Où son âme seule est une
vagabonde
Monastères du savoir et de la
luminance
Se dressent fiers construits sur ses humbles plateaux
dominés par l'Himalaya
comme flambeau

Josette Vergne

 

Meditation 1

Date de dernière mise à jour : 14/06/2017